Retour sur les rives de la Meuse

Ce 14 janvier, une délégation de 9 membres de notre association a participé à un stage organisé par le Taitokan Kyudojo de Liège. A côté de participants de Liège et de Luxembourg, des pratiquants de Bruxelles, Wavre et Anvers s’étaient retrouvés sur les bords de la Meuse.

Lors de l’ouverture de ce stage encadré par les responsables des dojos de Liège et de Luxembourg et qui rassembla une trentaine d’archers, Alain Dubois demanda aux participants de mettre tout leur cœur dans la pratique de ce jour. Après l’ouverture, lors d’un tir appelé Hitote Gyosha chaque participant tira deux flèches afin de permettre aux encadrants de préciser leurs préparations pour le déroulement du stage, en fonction du premier tir des participants. 

La session du matin fut continuée par une séance de tir individuel à la cible, durant laquelle un accent important fut mis sur la posture de l’archer. Cette posture, telle qu’elle s’exprime notamment à travers Dozukuri et Sanju Jumonji est une base importante du tir. Ce n’est qu’à condition que les premières étapes du Kyudo Hessetsu soient installées fermement que l’archer peut trouver l’énergie nécessaire pour réaliser la première phrase de Shaho Kun : « la voie n’est pas avec l’arc, mais avec l’ossature, qui est de la plus grande importance dans le tir ». Durant ce temps, les débutants étaient encadrés à la Makiwara.

crédit : Christian Casteleyn
Continuer la lecture de « Retour sur les rives de la Meuse »

A Michel

Michel est un artiste. Il l’a toujours été. Mais également un grand adepte de Kyudo qui laissera un souvenir impérissable pour toujours dans nos coeurs.
J’ai rencontré chez Michel, à part son amour profond pour Tilly, trois passions:

la musique, sa première passion, le Kyudo, sa recherche de l’équilibre des contraires, l’espresso, sa quête absolue d’un bon café noir et fort.

Peut-être pourrais-je encore évoquer la mousse au chocolat, les petits riens du pâtissier branché, les chats, la photographie et sans oublier son sens de l’humour. L’essentiel pour Michel était de se donner à fond. Il recherchait l’énergie, la force et la sincérité aussi bien dans sa musique, que dans le Kyudo et dans la vie de tous les jours. Le Raiki – Shagi nous révèle que « le tir ne peut jamais s’effectuer sans courtoisie, ni justesse ». Michel avait la facilité de combiner ces deux qualités au contact avec ses pairs. Il était connu comme « un grand Monsieur qui a toujours su transmettre son expérience aux autres avec discrétion et bienveillance » comme Luc Albert, responsable du dojo de Wavre, l’a tellement bien exprimé.
Michel était réputé en musique pour interpréter chaque prise d’une façon différente. Il allait vers sa musique comme sa flèche partait avec verve vers la mato. Dans les deux cas, il touchait sans le moindre doute son public et la cible. Dans ces deux domaines, il puisait son talent de virtuosité de ses mains et du contrôle de sa respiration. Cependant, Michel ne voulait jamais rien entendre de son talent. Il affirmait toujours que seulement le travail constant menait au but. J’admire la maîtrise de son instrument et de son arc, mais surtout la noblesse de sa vision du monde. 
Encocher une flèche ou être sur scène avec ta clarinette basse signifiait pour toi, Michel, de rejouer le drame permanent de la vie et de la mort. Ta dernière flèche ayant atteint la mato, le dojo de Luxembourg te souhaite sincèrement de trouver tranquillité à ton âme et l’unification avec l’absolu.

8.11.2023

Stage annuel 2023 à Mersch, sous la direction de Sigurdsson Sensei, Kyoshi 7e Dan

Depuis quelques années, le début du mois de septembre est l’occasion pour l’Association luxembourgeoise de Kyudo d’organiser des stages. Cette année, pour la première fois, notre stage se déroula sur une durée de 3 journées, du 8 au 10 septembre.

Le stage fut encadré par Sigurdsson Tryggvi Sensei, Kyoshi 7e Dan. Sigurdsson Sensei est islandais et le plus haut gradé des pratiquants de Kyudo en Europe et ce fut un grand honneur pour nous de pouvoir l’accueillir à Mersch afin de profiter de son enseignement durant ces journées. Outre les participants du club local de Kyudo, nous avions invité des pratiquants appartenant aux Kyudokai de Bruxelles, de Liège, de Wavre, d’Anvers, de Strasbourg, de Mouvaux et de Lille.

Continuer la lecture de « Stage annuel 2023 à Mersch, sous la direction de Sigurdsson Sensei, Kyoshi 7e Dan »

Taikai des europäischen Kyudobundes (EKF) in Polen

„The crucial idea of Kyudo is to associate, bond and be at peace with others while maintaining serenity at all times.”[1]

Nun schon für das 17. Mal trafen die europäischen Kyudoka zu einem europäischen Taikai zusammen, um in freundlicher sowie energiegeladener Atmosphäre gegeneinander anzutreten und voneinander zu lernen. In diesem Jahr fand der Wettkampf im polnischen Pruszkow, nahe der Metropole Warschau, statt und brachte uns damit den osteuropäischen Kyudo-Vereinen etwas näher. 

Repräsentiert wurde Luxemburg durch das Team bestehend aus Libor Drabek, Adrien Promme und Anja Bauer, die im individuellen Wettbewerb sowie als Team gegen die anderen Kyudoka der europäischen Länder antraten. 

Während in den bisherigen Wettkämpfen vor allem das Treffen des Matos und dementsprechend die höchste Trefferquote für das Gewinnen eines Taikais die größte Rolle spielte, wurden in diesem Jahr die Kriterien zu Gunsten eines höheren Anspruchs an die Qualität des Schießens, damit einhergehend die korrekte Form beim Schießen (Einhaltung des Hassetsu) sowie ein ausgewogenes Taihai, verändert. Somit entsprach dieses europäische Taikai sehr viel deutlicher den Grundsätzen und Idealen der japanischen Tradition des Kyudo, bei der es auf sehr viel mehr ankommt als auf das bloße Treffen der Zielscheibe.   

Zu den Gewinnern des Taikais gehörten das französische Team (1.Platz), das deutsche Team (2.Platz) sowie das Team aus der Schweiz (3.Platz). Im individuellen Wettkampf wurde die ungarische Kyudoka Andrea Kralik Siegerin.


[1] https://www.ikyf.org/shin_zen_bi.html International Kyudo Federation

lire cet article en langue française

Retour sur la semaine des arts martiaux

Entre le 10 et 15 juillet, la Fédération des Arts Martiaux avait organisé avec le centre commercial Belle Etoile, la semaine des Arts Martiaux. Après notre bonne expérience de la participation à la Semaine japonaise au centre commercial Belle Etoile au début de cette année, nous n’avons pas hésité à saisir cette opportunité pour participer à la promotion des arts martiaux en général, et à une présentation du Kyudo en particulier. 

Le samedi 15 juillet, un espace commercial momentanément inoccupé était mis à notre disposition. S’il n’était malheureusement pas possible de tirer à la distance règlementaire de 28 mètres, nous avons néanmoins pu tenir un entraînement public sur Makiwara, c’est-à-dire un tir d’entrainement sur une botte de paille située à environ 2 mètres de l‘archer.

Continuer la lecture de « Retour sur la semaine des arts martiaux »

Taikai à Strombeek

Pour la troisième fois, l’été fut l’occasion d’un Taikai réunissant les dojos des fédérations belge et luxembourgeoise de Kyudo au Matsu No Shugetsukan Kyudojo à Strombeek, dans la banlieue de Bruxelles. Ce dojo est situé dans un coin vert idyllique en bordure de la capitale belge. Y pratiquer pendant un jour est toujours non seulement une occasion de retrouver des amis pour une pratique commune, mais également un vrai plaisir. Faute de disposer d’un dojo traditionnel japonais, nous préférerons toujours la pratique à l’air libre à celle dans un gymnase, aussi accueillant fût-il.

Nous remercions nos amis de la fédération belge de Kyudo de nous avoir donné cette possibilité le 9 juillet dernier.

Participation au stage européen à Évian-les-Bains

Environ 170 pratiquants de 18 nationalités différentes s’étaient réunis du 1er au 3 juillet à Evian-les-Bains, sur les bords du lac Léman. Le club de Kyudo local, Kyudo Chablais, avait invité à ce stage encadré par les senseis européens les plus haut gradés.

L’association luxembourgeoise participa avec une délégation de 4 personnes à ce stage, une opportunité rare de profiter de l’enseignement de sensei européens de rang Kyoshi 6e et 7e Dan. Le nombre de participants était impressionnant, mais le club local proposa un stage dont l’organisation était maîtrisée jusque dans les derniers détails, de sorte que nous avons pu nous concentrer entièrement à l’arc pendant trois journées entières.

Les pratiquants étaient répartis en 5 shajos, des pas de tir séparés, se trouvant dans deux grands gymnases entre lac et montagne. Durant trois journées, les participants avaient l’occasion de travailler avec des sensei différents et d’avoir ainsi des points de vue personnels sur la même question, à savoir comment utiliser le corps, l’esprit et l’arc pour s’approcher des buts du Kyudo.

Continuer la lecture de « Participation au stage européen à Évian-les-Bains »

Calendrier de l’été

Comme tous les étés, notre pratique est légèrement réduite en fonction de l’accessibilité de nos salles. D’autres événements nationaux et internationaux ont cependant lieu. Voici le calendrier pour les semaines à venir.

vendredi 7.7Clôture de la saison au gymnase de Luxembourg
dimanche 9.7 (ou 16)Participation au Taikai de la Fédération belge de Kyudo (ZBKR) à Strombeek
mardi 11.7Clôture de la saison au gymnase de Mersch
samedi 15.7Pratique publique dans le cadre de la Semaine des Arts Martiaux organisée par la Fédération luxembourgeoise des arts martiaux (FLAM) au centre
Belle-Etoile de Strassen
22 et 23.7Participation au Taikai de la Fédération européenne de Kyudo (EKF) à Pruszków, Pologne
mardi 8.8Reprise de la pratique au gymnase de Mersch
10 au 13.8Participation aux examens tenus par la Fédération internationale de Kyudo (IKYF) au dojo de Noisiel (France) (3e à 5e Dan)
8 au 10.9Stage annuel de l’Association luxembourgeoise de Kyudo à Mersch
vendredi 22.9Reprise de la pratique au gymnase de Luxembourg
mardi 26.9Participation aux examens par procédure video (1er et 2e Dan)

Participation au stage de la Fédération belge de Kyudo

Le weekend des 17 et 18 juin, la fédération belge de Kyudo avait invité à son stage, qui se tient traditionnellement le 3e weekend du mois de juin de chaque année. La journée de samedi fut consacrée aux participants de niveau 0 à 3e Dan alors que le dimanche fut réservé aux étudiants avancés, de niveau 4e et 5e Dan.

Cette année le stage fut encadré par Demangeon Frédéric sensei, Kyoshi 6e Dan, maître de Kyudo français qui s’était déplacé en Belgique. Il prit le temps, durant ce weekend, de partager son savoir avec les participants au stage et contribua à ce que chacun puisse progresser dans son étude de la voie du Yumi, l’arc japonais. Il fut assisté dans son enseignement par les étudiants avancés de la fédération belge de Kyudo.

A côté des corrections techniques pour chacun des archers participant au stage, Demangeon sensei prit le temps d’expliquer quelles sont les conditions d’un tir profond en Kyudo. En effet, à côté des aspects techniques, le Kyudo demande des efforts d’un autre ordre, beaucoup plus personnel et intérieur, pour pouvoir aller vers les buts suprêmes de cet art martial.

Les participants luxembourgeois revinrent enthousiastes de ce stage. Tous avaient dans leurs bagages de quoi travailler assidument durant les semaines et les mois à venir, de manière à faire fructifier au maximum les enseignements reçus. En effet, si le maître se donne en enseignant, il est de la responsabilité de l’élève de faire grandir les enseignements reçus.

Les participants à la journée du dimanche entourent Demangeon sensei (crédit photo : Marc Stevens)

Démonstrations de Kyudo au campus de Helperknapp

Le Kyudo n’est pas un art martial très connu en Europe. C’est pourquoi nous profitons des occasions qui nous sont données pour montrer ce qu’est la voie de l’arc japonais, à des personnes qui ne le connaissent pas encore.

Lorsque les responsables de la commune de Helperknapp nous ont demandé récemment de faire deux démonstrations, lors de l’inauguration du nouveau campus scolaire ainsi que le lendemain, à l’occasion de la soirée des sportifs méritants de la commune, nous n’avons pas hésité à nous engager dans cette démarche.

Alors que les fondements du Kyudo peuvent être difficiles à saisir et demandent beaucoup de temps et d’exercice pour être appris, cet art martial comporte également des aspects qui interpellent le spectateur dès le premier contact. Le public venu au campus Helperknapp se laissa prendre au jeu et participa de manière très calme et concentrée aux démonstrations, ce qui en retour renforça la capacité des archers à se mettre dans l’attitude intérieure juste pour montrer des tirs de cérémonie, appelés Sharei.

Un grand merci aux autorités de Helperknapp de nous avoir invités lors de ces deux journées !